lien fb

Asf 85 en formation

Lundi 8 et mardi 9 juillet Autistes sans frontières 85 participait à deux  journées organisées par l'association Autisme Trégor Goëlo (ATG) qui recevait Lydie Laurent pour animer une formation de soutien scolaire pour les enfants souffrant d'autisme.

 

Lundi et mardi, l'association Autisme Trégor Goëlo a reçu Lydie Laurent. Venue tout droit de Rhône-Alpes, elle a donné des outils aux parents et aux professionnels en matière de soutien scolaire des enfants, atteints d'autisme. En France, près d'un enfant sur 150 souffre de cette maladie. Selon Gwénaëlle Lair, présidente de l'association, les parents et, plus particulièrement les professionnels, manquent cruellement de formation. « Ces enfants sont formidables, mais chaque action est menée différemment avec eux. Il faut utiliser une méthodologie bien distincte », déclare-t-elle. Lydie Laurent a eu deux jours pour enseigner à une trentaine de personnes. Cette formation, majoritairement financée par le Fondation Orange, avait pour but de favoriser l'insertion des enfants dans le milieu ordinaire.



Compter, lire, écrire


Lundi, c'est sous la forme de jeux de rôle que les adhérents ont suivi des cours pour apprendre aux enfants à compter jusqu'à 1.000, à partir d'exercices sensoriels. Pour être sûr que la compétence a été acquise, il faut changer de lieu et d'instructeur, car les autistes vivent mal le changement. Mardi, Lydie Laurent s'est penchée sur les différentes techniques de lecture et d'écriture. Ce dernier exercice s'avère très complexe puisqu'un enfant autiste peut mettre jusqu'à trois ans pour acquérir les premiers fondamentaux.

Les insuffisances du système français

« Ce genre de situation demande beaucoup de patience. En Italie, lorsqu'un enfant autiste rejoint une classe, on fait venir un professeur spécialisé, en plus de celui déjà présent, et on diminue le nombre d'élèves dans la classe. En France, l'enfant se retrouve sans aide supplémentaire et très souvent dans des classes surchargées », a souligné la formatrice.

 

DE plus, lundi, l'association Autisme Trégor Goëlo (ATG) a remis un chèque d'un montant de 1.500 € au Dr Éric Lemonnier.

L'ATG reçoit, chaque année, plusieurs dons et aides pour son développement. Une partie est réservée à la recherche, car selon eux, la prise en charge reste difficile. Depuis 2009, le Dr Éric Lemonnier travaille activement sur la recherche de traitement pour les personnes atteintes d'autisme. L'autisme est une maladie encore méconnue. Elle touche 110.000 enfants en France et n'est quasiment diagnosticable qu'à partir de l'âge de 3 ans.

Un espoir peut-être

L'année dernière déjà, le Dr Éric Lemonnier faisait partie de l'équipe qui aurait découvert un traitement révolutionnaire. Les chercheurs s'étaient intéressés aux niveaux de chlore dans les cellules du cerveau. Ils sont différents en fonction de leur degré de maturation. Selon eux, les autistes auraient une concentration de chlore intracellulaire élevée au niveau des neurones corticaux, ce qui empêcherait cette maturation. Les chercheurs se sont intéressés à un diurétique, le bumétanide, qui permet de bloquer ce niveau de chlore. L'étude a été très concluante, les parents d'enfants participant à ce projet, ont noté des améliorations très rapidement.

 

--> Source : Letelegramme.fr <--

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires