lien fb

Le blog de Franck Ramus

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique, Département d'Etudes Cognitives, Ecole Normale Supérieure à Paris.

Ses recherches portent sur l'apprentissage du langage par l'enfant et ses troubles (dyslexie développementale, trouble spécifique du langage, autisme).

 

Après s'être adressé à Bernard Golse, ( consultez le document : ici ) un des psychiatres vu dans le film interdit de Sophie Robert : Le mur, il poursuit sa démarche de questionnement précis des théories et des pratiques psychanalytiques pour l'autisme, en envoyant les questions suivantes à la CIPPA (Coordination Internationale entre Psychothérapeutes Psychanalystes s'occupant de personnes avec Autisme) :

 

1.       Pour prendre un exemple concret, dans "le non" de Geneviève Haag, il est dit que les signataires du texte ne soutiennent pas "l'attitude qui consisterait à attendre la demande". Pourtant, un nombre très important de familles d'enfants autistes réunies dans les associations rapportent qu'on leur a opposé d'attendre "l'émergence du désir de communiquer", retardant ainsi le diagnostic d'autisme pendant plusieurs années. Voir par exemple les témoignages rassemblés sur ce site.
a.Comment expliquez-vous ce décalage entre les positions affichées par la CIPPA et les pratiques observées sur le terrain?
b.Quelle proportion des psychanalystes en activité dans le champ de l'autisme la CIPPA pense-t-elle représenter?
c.Envisagez-vous de prendre position publiquement contre les pratiques consistant à attendre "l'émergence du désir"?
d.Envisagez-vous de prendre position publiquement contre les pratiques consistant à différer le diagnostic bien au-delà de 3 ans, quand tous les éléments sont présents pour le faire?

2.       
a.Comment expliquez-vous que certains psychanalystes formulent des diagnostics de psychose infantile, d'autres de dépression infantile, pour des enfants qui finalement sont diagnostiqués comme autistes par des psychiatres utilisant les critères diagnostiques des classifications internationales?
b.Quels sont les critères diagnostiques de l'autisme préconisés par la CIPPA?

Sur le plan théorique:

3.La CIPPA dit être ouverte à d'autres approches de l'autisme et les intégrer.
a.Jusqu'où va la capacité d'intégration de la CIPPA? Est-ce que par exemple vous préconisez d'intégrer les approches "indigo" de l'autisme?
b.Sinon, où tracez-vous la limite entre les approches valides et celles qui ne le sont pas?
c.Et sur la base de quels critères ?

 

-->Consultez l'article en entier sur l'excellent blog de Franck Ramus <--

 

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires