lien fb

  • Tom à l'école

Le handicap et l’état de santé, premières causes de discrimination en France selon le rapport annuel du Défenseur des droits

 

_DSC8565.jpgC’est aujourd’hui que le Défenseur des droits, Dominique Baudis, rend public son rapport annuel. En 2012, le handicap et l’état de santé ont représenté pour la première fois les premières causes de discrimination en France (25,9 %) dans les réclamations qu’il a enregistrées.Les difficultés liéesà l’origine passent en deuxième position (22,5 %).

En ce qui concerne le handicap, ce sont les questions et contestations relatives à l’emploi qui dominent. Mais plutôt les problématiques d’évolution de carrière et de maintien dans l’emploi que celles du recrutement comme auparavant. Arrivent ensuite les biens et services, le logement, les services publics et l’éducation. « Cette augmentation des saisines dans le domaine du handicap s’explique selon moi par le fait que les associations de personnes handicapées ont bien sensibilisé et informé leurs adhérents sur leurs droits et leur possibilité de saisir le Défenseur », analyse Dominique Baudis*. L’augmentation des saisines en matière de santé serait, quant à elle, due à la mise en place d’un numéro dédié du Défenseur des droits facilitant les démarches de recours ainsi qu’à la difficulté récurrente de l’accès au dossier médical.

 

100 000 demandes d'intervention ou de conseils

Au total, plus de 100 000 demandes d’intervention ou de conseils ont été traitées en 2012 par le Défenseur des droits. 82 % des règlements amiables qu’il a engagés ont abouti favorablement. Mais son rôle ne s’arrête pas là. Se revendiquant « garant rigoureux et attentif de la citoyenneté de tous », il a également émis plusieurs avis et recommandations. Notamment, en matière de handicap, sur l’allocation de retour à l’emploi et l’accès des enfants handicapés aux activités périscolaires et extrascolaires. Et, depuis le début de 2013, le rappel des objectifs de la loi de 2005 en matière d’accessibilité et les conditions de détention des personnes handicapées. Estelle Nouel - Photo Sébastien Le Clézio

 

--> Source : Faire-face.fr <--

Fête de la musique 2013


 

Autistes sans frontières 85  participe à la fête de la Musique de Longeville sur Mer.

Nos bénévoles  vous accueilleront à partir de 20 h00 pour déguster de bonnes grillades

et se retrouver autour d'un verre !

 

 

 

Fiscalisation de la PCH

--> Source : senat.fr <--

ou comment remplir sa déclaration d'impôts quand on touche la PCH...

Question écrite n° 01692 de M. Rachel Mazuir (Ain - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 30/08/2012 - page 1894

M. Rachel Mazuir appelle l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur la fiscalisation de la prestation de compensation du handicap (PCH) versée à un aidant familial. 

Par principe, la PCH, en tant qu'aide à la compensation, n'est pas déclarable comme revenu par la personne handicapée elle-même. 
En revanche, le dédommagement de l'aidant familial, qui est une des modalités de la PCH aide humaine, constitue bien une ressource pour l'aidant familial désigné et doit être déclaré par celui-ci comme revenu. 

Lire la suite : Fiscalisation de la PCH

iPad (et un peu de Android) pour la communication alternative et la stimulation cognitive au sens large

 

Voici un LONG document trouvé sur le Blog de Za, autour de l'utilisation des tablettes tactiles avec des enfants en situation de handicap. Il est plus particulièrement axé sur l'iPad, mais plusieurs passages aborderont aussi les tablettes Android.

 

"Plan" :

- un document où je récapitule des applis

- là où tout à commencer : les tablettes tactiles comme synthèse vocale

- iPad ou Android ?

- Pour le travail à table et la stimulation cognitive

- Protéger la tablette

- Pour que l'enfant ait toujours sa tablette sur lui

- Guides doigts et gants

- Les sites à ne pas louper.

 

A retrouver sur  Le Blog de Za

L'expérience de l'autisme en vidéo

 

Cette belle animation est signée Miguel Jiron. Ce court métrage illustré est là pour parler de l’autisme avec tact, intelligence et dans le but de visualiser la stimulation excessive des sens d’un certain type d'autiste.

« Certaines personnes atteintes d’autisme ont des difficultés à traiter de multiples expériences sensorielles à la fois. Cette animation donne au spectateur un aperçu de la surcharge sensorielle et combien de fois notre expérience sensorielle se mêle dans la vie quotidienne. »

 

 

Ce court métrage a été également orchestré par Mark Jonathan Harris et Marhsa Kinder dans le cadre de  l’événement transmedia à venir en 2013 et intitulé « Interaction avec l’autisme. » Ce projet qui durera trois ans sera financé par l’Agence fédérale pour la recherche en santé et de la qualité (Agency for Healthcare Research and Quality - AHRQ).

 

--> Source : Graphism.fr <--