lien fb

  • Tom à l'école

La situation de l'autisme dans les Pays de la Loire.

 

Accédez à l'enquête de l' Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire et du Centre régional d’études et de ressources pour l’autisme des Pays de la Loire : Scolarisation des enfants avec autisme ou autres troubles envahissants
du développement 2 :
L’opinion des professionnels de l’accompagnement médico-éducatif.

44 pages pour mieux comprendre la situation des autistes en Pays de la Loire

 

L’enquête  a  été  menée  auprès  de  professionnels  de  la  santé,  du  secteur médico‐social et des médecins de l'Éducation nationale ayant pris en charge au moins  une  fois  au  cours  de  l’année  scolaire  2008‐2009  (2010‐2011  pour  les médecins de santé scolaire), un enfant avec autisme ou autres TED bénéficiant d’un  temps  de  scolarisation,  c'est‐à‐dire  un  temps  d'enseignement pédagogique assuré par un personnel enseignant de l'Education nationale.

220 professionnels ont participé à cette enquête.

28 % des répondants déclarent avoir reçu une formation spécifique à la prise en  charge  des  enfants  autistes  (c'est  le  cas  d'un  tiers  des  psychologues  et rééducateurs  contre  moins  d'un  quart  des  autres  professionnels).  La  moitié déclarent  n'avoir  reçu  ce  type  de  formation  que  partiellement  et  un professionnel sur cinq n'a pas reçu de formation  spécifique.
Sur ces 28%, un professionnel sur deux considère que la formation dont il a bénéficié n'est que  partiellement  suffisante.  15 %  seulement  la  jugent  suffisante  et  33 %  la considèrent comme insuffisante.  

 

La majorité des professionnels interrogés (52 %) trouvent que la formation des enseignants  à  la  prise  en  charge  des  enfants  avec  TED  n'est  pas  ou  peu  satisfaisante ...

 

Autistes sans frontières 85 remporte l'appel à projets du Crédit Agricole

 

Suite à sa participation à l'appel à projets lancé par le Crédit agricole assurances au niveau national, Autistes sans frontières 85 fait partie des 18 associations dont le projet a été retenu, pour bénéficier d'une subvention au titre de l'année 2012. Une belle réussite et un gage de crédibilité pour Estelle Malherbe et son équipe, puisqu'environ 200 projets avaient été déposés.

C'est ainsi que, mercredi dernier, en début de soirée, la présidente d'ASF 85 s'est vu remettre un chèque de 30 000 € par Frédérique Boulanger, représentante du service mécénat du Crédit agricole assurances. La cérémonie de remise s'est déroulée à la mairie, en présence d'une quarantaine de personnes : des familles membres de l'association, le maire et plusieurs conseillers municipaux, des représentants locaux et régionaux du Crédit agricole, un représentant de l'APF, et le chef de cabinet du président du conseil général.

Après avoir remercié le Crédit agricole assurances, et ceux qui soutiennent l'association (la Fondation Orange a apporté 11 000 €), la présidente, Estelle Malherbe, a indiqué que ces dons allaient servir principalement à financer « la guidance et l'accompagnement des aidants ». Ce projet comprend des sessions de sensibilisation (sept ateliers formations, programmés entre fin octobre et mi-septembre) ; des pauses bien-être pour les parents (trois ateliers) ; des demi-journées récréatives pour les frères et soeurs (deux ateliers) ; des cafés rencontres pour les grands-parents (souvent actifs comme aidants) et des ateliers de travaux manuels pour la fabrication de supports utiles au quotidien des enfants autistes (trois prévus).

La maison de Tom

Les activités programmées nécessitent la création d'une structure départementale de l'autisme, un lieu où toutes les personnes concernées puissent se retrouver. Mais ce lieu, qui sera baptisé La maison de Tom, en hommage à un enfant autiste disparu, reste à trouver. L'association aimerait bien qu'il soit au centre du département, à La Roche-sur-Yon, par exemple.

 

--> Source : Ouest-France <--

Établir un diagnostic de l'autisme dès trois ans

 

Entretien avec Stéphane Cabrol est chef du pôle de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent de Savoie. Il officie en outre dans le dispositif autisme en Savoie au sein de plusieurs structures : le Centre d'évaluation et de diagnostic qui dépend du Centre ressources autisme (CRA), des classes d'inclusion scolaire (Clis-Ted), un Sessad-autisme et un Institut médico-éducatif (IME).

 

Vous intervenez depuis une dizaine d'années dans le champ de l'autisme. Vous exercez au sein du Centre d'évaluation et de diagnostic en Savoie. Pourquoi un diagnostic précoce est-il primordial pour l'avenir de l'enfant ?

Pour une raison évidente. Entre 0 et 7 ans, la maturation cérébrale se fait à une telle vitesse et la plasticité cérébrale est telle qu'une intervention adaptée permet la réversibilité d'un certain nombre de difficultés majeures de développement. On peut intervenir avec pertinence à tous les âges de la vie mais l’efficacité optimale se situe dans le plus jeune âge. On peut beaucoup gagner en particulier sur le développement intellectuel. C'est d'autant plus important que ce développement intellectuel est un facteur pronostic essentiel dans l'autisme. Selon son quotient intellectuel (QI), l'avenir de l'enfant, son degré d’autonomie ne seront pas les mêmes. Or, si on a la possibilité d'établir un diagnostic précoce et de mettre en place rapidement une stratégie d'accompagnement adaptée, on a démontré que l'on pouvait améliorer les troubles envahissants du développement (TED) et donc les capacités de communication, les interactions sociales et les centres d'intérêt restreints ; il permet également d’améliorer significativement le QI de l'enfant. Même si pour une part encore importante, l’existence d’un retard mental restera malgré tout une réalité. Les interventions précoces permettent au potentiel de s'exprimer mais certains enfants, encore nombreux, présentent un retard mental constitutionnel, souvent d'origine génétique, qui persistera malgré l'amélioration liée aux interventions. En revanche, grâce aux interventions précoces, l’enfant, quel qu’il soit, ne va pas perdre son potentiel et va pouvoir l'exprimer. Aujourd'hui, force est de constater que nous avons des délais d'attente trop longs. Dans notre centre, il se peut que des enfants attendent un an ou plus pour avoir un bilan. Nous avons donc des priorités pour les enfants les plus jeunes, de 2 à 5 ans.

A quel âge peut-on établir un diagnostic de l'autisme ?

Lire la suite : Établir un diagnostic de l'autisme dès trois ans

Dépister les enfants avec autisme dès l'âge de dix-huit mois

 

Le troisième plan autisme sera annoncé au plus tard début 2013, a déclaré Marie-Arlette Carlotti lors de son discours au Conseil économique, social et environnemental (Cese), le 9 octobre. Parmi les points du futur plan, la ministre a mis en avant la question cruciale du dépistage et du diagnostic précoces.

À l'occasion de la présentation de l'avis du Conseil économique, social et environnemental (Cese) sur "Le coût social et environnemental de l'Autisme", le 9 octobre, Marie-Arlette Carlotti a réaffirmé sa volonté de mettre en place un troisième plan autisme. Ce plan verra le jour "à la fin de l'année [ou] au tout début de l'année prochaine". "Je veux vraiment avancer sur cette question", a-t-elle affirmé.

La ministre a annoncé la désignation de la députée Martine Pinville à la présidence du Conseil national de l'autisme chargé de l'élaboration du troisième plan autisme : "Parce que je veux associer la représentation nationale et que je veux qu'il y ait un pilotage politique sur cette question", a-t-elle souligné. Elle a précisé le rôle des trois groupes de travail en place : la recherche, la formation de tous les professionnels de santé et d'éducation, et l'amélioration des établissements médico-sociaux et de l'accompagnement à domicile.

Lire la suite : Dépister les enfants avec autisme dès l'âge de dix-huit mois

Le voyage de Maria

 

Afin de contribuer à une meilleure connaissance de l´autisme dans la société, la Fondation Orange a produit Le Voyage de Maria, un court métrage autobiographique d´animation réalisé par le dessinateur espagnol Miguel Gallardo, père de Maria, une fille avec autisme.

Le Voyage de Maria est une petite escapade dans le monde intérieur d´une adolescente avec autisme, un voyage plein de couleur, d'amour, de créativité et d'originalité, qui commence avec la prise de conscience des parents qui voient leur fille se comporter de façon différente jusqu´à la confirmation du diagnostic: autisme.