lien fb

  • Tom à l'école

Une commission d'enquête sur le coût et le financement de l'Autisme est indispensable pour mettre fin à un scandale français

 
Daniel Fasquelle :

Suite à la pétition citoyenne portée auprès du président de l’Assemblée Nationale par le groupe d’études parlementaire sur l’autisme dont j’avais alors l’honneur d’être président, le Conseil Economique, Social et Environnemental, saisi sur le coût économique et social de l’Autisme, rendait aujourd’hui public son projet d’avis sur la question après plusieurs mois d’auditions et de travail. 
 

S’il soulève très justement de nombreux problèmes et émet des préconisations fondamentales, ce projet n’apporte toutefois pas d’éléments neufs et ne répond pas assez clairement à trois questions au regard des conséquences financières, économiques et sociales de l’autisme en France.


La première concerne le coût pour les familles. Il faut savoir, en effet, que le système actuel ne rembourse pas les prises en charge recommandées par la Haute Autorité de Santé.

Lire la suite : Une commission d'enquête sur le coût et le financement de l'Autisme est indispensable pour mettre...

Autisme : L'Institut Pasteur en première ligne

Comme la dyslexie ou la dysphasie, l'autisme fait partie des "troubles du langage et de la communication". Il atteint aujourd'hui un enfant sur 150, 4 fois plus de garçons que de filles. Particulièrement grave, ce trouble se manifeste dès l'âge de 3 ans par un désintérêt de l'enfant aux personnes et aux objets qui l'entourent, une quasi-absence de langage, des mouvements répétés des mains et du corps. Le risque d'avoir un second enfant autiste est 45 fois plus élevé dans les familles déjà touchées, ce qui évoque l'existence de prédispositions génétiques.

Un nouvel espoir


L'analyse des gènes et de la fonction des cellules neuronales contribuent à la recherche des facteurs de susceptibilité génétique à l'autisme. L'autisme a longtemps été assimilé à des problèmes psychologiques liés aux relations avec les parents durant la petite enfance. Mais, en 2003, grâce à votre soutien, une équipe de l'Institut Pasteur a été la première à identifier un gène à l'origine de certaines formes d'autisme.
Fin 2006, un second gène, responsable de certains cas d'autisme, a été découvert par la même équipe. Le rôle clé de ce gène dans la synthèse de la mélatonine (hormone centrale de régulation des rythmes chronobiologiques) apporte de nouvelles informations sur ce trouble du développement qui atteint les jeunes enfants, et dont l'origine reste encore mystérieuse. Ces travaux sont publiés en avant-première sur le site de la revue Molecular Psychiatry.
L'Institut Pasteur doit désormais relever un nouveau défi : mener à bien une étude de grande ampleur auprès d'enfants souffrant d'autisme, afin de dresser une "photo haute définition" de l'ensemble des anomalies génétiques à l'origine de l'autisme.

Recherches menées en collaboration avec la Fondation FondaMental .

soutenez cet espoir

 

 

 

 

 

--> Source : Institut Pasteur <--

Rentrée 2012: près de 6 000 enfants handicapés privés d'école

Le gouvernement a lancé la création de 1500 postes d'auxiliaires de vie, «mais le recrutement n'a pas encore été organisé», regrette la fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap (Fnaseph)

Entre 5000 et 6000 enfants handicapés sont restés sur le pas de la porte des écoles à la rentrée, selon la nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap (Fnaseph). Une proportion qui est la même d'une année sur l'autre. En cause : «le manque d'anticipation des besoins» des enfants, assure Sophie Cluzel, présidente de la Fnaseph.

1 500 auxiliaires de vie pas encore recrutés

«Cette année, le a lancé la création de 1.500 postes d'auxiliaires de vie scolaire individuels (AVSI), mais ils ne sont pas encore sur le terrain : la répartition des postes par académie a été faite en septembre, mais le recrutement n'a pas encore été organisé», regrette-t-elle.

Au vue du bilan de la rentrée 2012 qu'elle présente ce jeudi matin lors d'une conférence de presse, la Fnaseph renouvelle sa demande de création d'«un véritable métier d'accompagnant. Depuis que cette fonction d'accompagnant existe, les enfants n'ont jamais eu de professionnels à côté d'eux. Ce sont des gens qui ont le bac, motivés, qui montrent un vrai engagement dans ce qu'ils font, mais qui n'ont bénéficié que de 60 heures de formation, au mieux. On n'apprend pas un métier en 60 heures.»

 227 000 enfants handicapés scolarisés

Les créations de postes porteront à 11.000 le nombre des AVS. Cette année, 227000 enfants handicapés ont été scolarisés en milieu ordinaire, ils étaient 210.400 à la rentrée 2011, selon le ministère de l'Education nationale. Le droit à la scolarisation des enfants handicapés avait été renforcé par la loi du 11 février 2005

 

--> sources  : LeParisien.fr <--

Les déficiences neuronales de l'autisme seraient réversibles, selon une étude suisse

BALE (Sipa) — Des chercheurs du Biozentrum de l'Université de Bâle ont pu mettre en évidence une fonction fautive, spécifique de l'autisme, dans les connexions neuronales. Selon les résultats publiés vendredi dans la revue "Science", ils sont parvenus à remettre en bon état de marche la fonction déficiente constatée. Il s'agit là d'un pas important en direction d'une thérapie de l'autisme par des moyens médicamenteux.

Les personnes autistes sont atteintes, dans leur petite enfance, de perturbations dans le développement du cerveau. Ainsi, environ 1% des enfants sont affectés par une perturbation autistique. Ils se distinguent le plus souvent par un comportement social inhabituel fortement répétitif et des difficultés de langage. L'autisme résulte d'une perturbation du développement du cerveau et ses effets sont visibles très tôt.

Un des principaux facteurs de risques de la maladie est représenté par des mutations sur près de 300 gènes, notamment sur le gène de la neuroligine-3, une protéine qui pilote la formation des synapses, c'est-à-dire des liaisons entre les cellules nerveuses. Or, la perte de la neuroligine-3 perturbe la transmissions des signaux.

Les souris auxquelles la neuroligine-3 fait défaut développent des comportements qui reflètent ceux de l'autisme. En collaboration avec des chercheurs des laboratoires Roche, les chercheurs des équipes des Prs Peter Scheiffele et Kaspar Vogt ont pu mettre en évidence un défaut spécifique dans la transmission synaptique, défaut qui perturbe la fonction et la plasticité des circuits neuronaux.

L'effet négatif est accompagné de la production excessive d'un récepteur neuronal spécifique qui module le passage du signal entre les neurones. Un excès de ces récepteurs empêche une bonne adaptation de la transmission du signal lors des processus d'apprentissage et perturbe par là même le développement et le bon fonctionnement du cerveau.

Il est très important, jugent les chercheurs, d'avoir pu mettre en évidence que les perturbations neuronales induites sont réversibles. Après avoir remis en route chez les souris la formation de neuroligine-3, les cellules nerveuses ont contrôlé à nouveau la production des récepteurs du glutamate et l'ont remise à un niveau normal. Les défauts structurels typiques de l'autisme ont alors disparu.

Dès lors, selon cette étude suisse, soutenue par l'Union européenne (EU-AIMS), les récepteurs au glutamate pourraient être des points d'attaque pharmacologique pour stopper le développement de la perturbation autistique voire l'inverser. Jusqu'ici, l'autisme n'est actuellement pas guérissable et seules ses manifestations peuvent être traités par des mesures pédagogiques.

 

--> Source : Le Nouvel Observateur <--

"Shameful", la honte, le documentaire choc réalisé Alex Plank et Noah Trevino sur l'autisme en France

L’autisme en France à nouveau sous les projecteurs, mais américains cette fois-ci. A l’instar du « Mur » de Sophie Robert, « Shameful » relance le débat sur les conditions de traitement des autistes en France. Au programme ; images chocs et interviews de parents désespérés... En salle, cet automne.

Shameful, le documentaire choc sur l'autisme en France
Shameful, le documentaire choc sur l'autisme en France

C’est un bilan négatif sur le traitement de l'autisme en France que dressent les deux jeunes réalisateurs américains. Alex Plank et Noah Trevino n’en sont pas à leur coup d’essai dans la réalisation ; la trentaine tous les deux, ils ont déjà fait séparément des documentaires.

"Shameful", un documentaire choc

De celui-ci, seules quelques images ont été diffusées : des plans de Paris - des célèbres monuments à une rue lambda, tout en passant par le Pont des Arts - et des prises de vue sombres, presque moyenâgeuses. L’ensemble sur une musique lancinante.

Lire la suite : "Shameful", la honte, le documentaire choc réalisé Alex Plank et Noah Trevino sur l'autisme en...